21/02/2005

Miroir,mon beau Miroir ( 1er tableau)


 
 
Un coup d'oeil dans le Miroir :
 
Rien à faire, elles me rejoignent, se superposent, me confondent :
Celles que je suis , celles que j'ai été, de la mère à la fille , de l'enfant à la femme, de la femme à toutes les femmes inscrites en moi.
 
Quand je me croirais libre où victorieuse ,je n'échappe pas aux rides du temps : Miroir sait jusqu'où je triche, il sait Tout.
 
Quand je me cacherais de la "chose mauvaise " ( voir post "drapeau blanc"), dont ma mère me fit l'empreinte génétique, Miroir projette sur l'écran de sa plus belle eau, ce plus profond troublé, de ma différence.
 
Toutes les femmes inscrites en moi affichent sans pudeur leurs reflets, comme une autre conscience.

Des rives du passé surgissent mes désirs d'adolescente, les regards émus, le premier baiser d'un garçon, le parfum des filles , la première envie interdite et confuse du corps d'une autre femme.
 
Mère ne sait pas, pas encore.
 
Père s'en va vers sa mort, à pas trop pressés, si vite que c'est à peine si je peux accompagner son dernier regard pour y sauver le mien du naufrage.
 
Toutes les femme inscrites en moi affichent sans pudeur leurs reflets, comme une autre conscience.
 
Miroir brisé en mille Miroirs, mille facettes de femmes qui tournent , ivres de vie , de musique,de cris béants, mille Miroirs qui saignent et vibrent, danses effrénées , sensations , frissons , douleur, solitude. 
 
Mille Miroirs noyés  pour qu'un seul éclat tranchant, aigü,  un seul éclat demeure pour construire :
Survivre c'est inscrire sur le fil du rasoir le fil d'Ariane de ma femme sauvage ( post " 1ère apparition de ma femme sauvage") :
Elle porte ailleurs le regard, son miroir est  en-dedans.
 
Elle porte le regard sur l'horizon et la main sur son ventre .
 
Elle couve ce  premier petit qui l'appelle de tout son désir d'incarnation.
 
Et moi, je l'accompagne, je l'accomplis .
 
Miroir me montre l'image de la fille qui s'arrondit aux yeux sentencieux de la bienséance.


00:33 Écrit par Muffy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.