05/03/2005

Miroir, mon beau miroir ( 3ème tableau)


 
 D'abord, un avis à ceux qui voudraient retrouver les " Sorcières de Sigrène" :
Elles reprennent du service sur les  Contes de l'arbre pendu,
http://aromatics.skynetblogs.be

 
 
 
 
Et si je regardais en face, cher reflet, non pas ce que je vois, mais ce que tu me donnes à voir ?
 
Ce que tu me donnes à voir que je garde caché , comme chacun, plus encore que la moyenne sans doute, n'est autre que ce visage du temps qui passe, du temps passé.
 
Ce n'est pas tant qu'il soit passé, le temps, mais qu'il l'affiche,comme un titre en gras, comme une enseigne au néon  balafrant l' intime de son aveuglante évidence:
 
"On ne peut pas être et avoir été", (sauf con peut-être),sévère maxime ,jeu de mot facile.... dont j'ai joué si souvent...avant !
 
" Il y a environ 7% de blogueurs de plus de 50 ans" : ce qui me porte à croire que je gribouille bravement dans l'anachronique les propos déjà poussiéreux d'une  "veillardesse cacochyme" presque à mâturité.
Perdue avec quelques congénères dans cet "inter-monde" ( dans lequel je me sens super bien, faut-il ajouter néanmoins), je viens raconter mes petites histoires qui finalement n'intéressent personne.
Je me dis que je m'en fous, que ceux qui me liront comprendrons peut-être.
Je me dis qu'il faut semer beaucoup, à larges paumes, pour qu'une graine, hypothétique et virtuelle promesse, puisse germer en terre d'espérance.
 
Je n'ai pas l'intention de tricher avec l'horloge de ma vie.
Je sais que de toute façon, le Miroir rappelle  son visiteur à un cruel devoir de modestie:
 Qu'il s'aveugle de fard, de lifts ou plus simplement d'illusions, celui qui peut se voir au miroir de lui-même y perd surtout sa vanité !
Je ne suis pas sûre que notre société propose des modèles d'authenticité et j'ai peur que Progrès et Nature s'affichent désormais en valeurs contradictoires.
 Mais j'affirme que je résisterai : j'aimerais rester biodégradable et entretenir au mieux mon kit d'origine labélisé ADN véritable. ( merci papa , merci maman)



01:37 Écrit par Muffy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.