19/10/2005

God shave the cat

 
 
Nous avons une famille américaine vraiment spéciale.
Suzy ma soeur aînée ( de 20 ans !!),  pourrait  être ma mère.
Ma nièce Jazz, sa dernière fille,  pourrait  être ma fille.
Cody, le petit bambin de Jazz, 4 ans , pourrait être mon petit-fils.
 
Mais tout cela serait trop simple.
 
Ici, on entre dans un monde "fou fou fou", où  la chienne de luxe , un grand danois aussi encombrant qu'affectueux ,sait très bien qu'elle dormira dans un vrai bon lit king size en regardant  la télé ( size maxi, 1m50 de large), allumée exprès pour elle, jour, nuit, et absence de la maîtresse comprise ....faudrait pas qu'elle déprime la bébête.
La maîtresse c'est Jazz, qui forme donc avec Rumor ( la chienne ) un couple fusionnel presque parfait:
Sauf qu'il y a le petit Cody, a qui sa mère a dit avec l'assurance des grands qui savent : " ne t'en fais pas,sweat hart, toi, tu deviendras un chien" .
Et le petit se réjouit, car le destin est sans contexte fabuleux pour la gente canine dans cette demeure.
C'est un grand privilège que d'être où de devenir un chien:
Le boy friend, lui, n'a droit ni au lit, ni aux honneurs, car Jazz a dit de lui que "jamais il ne serait un chien" !!!
De toute façon, pour lui, le sexe , c'est dans la salle de bain que ça se passe, un oeil sur le chien et l'autre sur le "service trois pièces " que Rumor pourrait bien lui réduire en kip-kap.
Et pour prendre un peu de repos, le gars sait bien que le toutou jaloux ne lui fera pas de cadeau: Un chien ne dort pas sur le sol voyons!
Hé oui, les veinards ne sont pas toujours ceux qu'on pense.
De toute façon, le sexe masculin est en principe "prohibited" dans la casba d' Amérique :
Seul le petit-fils est accepté, même si tout le monde attendait " le blue basket" témoin d'une naissance féminine....une de plus dans cette famille de femmes qui vient enfin , grâce à Cody,de rompre avec cet infernal chantage génétique.
Les animaux sont bien sûr également des femelles, de Rumor à Shadow ( le berger allemand de Suzy), en passant par un miracle de la survie dans le ridicule, Lini, la chatte.
Spectacle à la fois désopilant et poignant que ce petit félidé, qui n' a plus du chat que la tête et la queue, et entre les deux, un désert de peau rasée...
C'est un peu comme une énorme arête de poisson.
Un truc absurde mais vrai.
Lini, c'est un amour de chat, coincé entre la chambre de Jazz et l'escalier, l'escalier où l'attend "Sad-ow" pour ..."jouer", et elle n'aime pas ce supplice, et la chambre où Rumor la toise du haut du lit avec le mépris bienveillant de celle qui ne" te- voit- même- pas , tant- mieux- pour- ta -gueule -pauf -tache".
Lini a une frimousse de poils noirs cloutée de grand yeux d'or.
Son drame c'est d'être un chat ! un chat à poil long, dans un univers de chiens aimés.
Une race inférieure, presqu'aussi inférieure que les hommes.
Un chat oublié au milieu des histoires de chacun et des folies égoïstes, un chat qu'on rasé, délibérément, faute de pouvoir encore lui déméler la toison....rasé faute de soin, rasé faute d'amour et d'un tout petit peu d'attention .
 
Quand je vous disais que nous avons une famille très spéciale....

03:06 Écrit par Muffy | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

histoire de famille pas étonnant quand on te rencontre de se douter d'une "spécialité" d'originalité dans la famille et voilà tout le charme qui ne réside point dans le "classique"... kiss

Écrit par : mik | 19/10/2005

Y z'ont des poissons rouges ? ... ou des canaris ?
Bisous.

Écrit par : le Râleur.na | 19/10/2005

on ne s'embête pas... Je vois que chez toi aussi, la famille est très mouvementée...et très originale. Je ne fais que passer et j'ai bien aimé ton blog...En te lisant, j'ai senti une sensibilité qui me ressemble...Je te souhaite beaucoup de bonheur et d'amitié...Marisol

Écrit par : marisol | 20/10/2005

je prends deux minutes pour venir te déposer un gros bisou! à très bientôt!

Écrit par : nanou | 07/11/2005

Les commentaires sont fermés.