09/01/2006

La petite Théière

Voilà !
J'ai défait le sapin de Noël dans une pluie d'épines sèches.
Résignée , j'ai rangé dans leurs boites les angelots, les oiseaux plumeteux, les boules en forme de gouttes, de bonhomme de neige, de lanternes, de maisonnettes, de toupies,et aussi les deux dernières qui ont traversé intactes plus de 50 années , le parapluie et la théière.
Chaque fois , je  regarde ces deux là avec les mêmes yeux embués.
Je les contemple comme s'il s'agissait de trésors.
Il n'y a pas de doute, ce sont vraiment des trésors.
La théière est ravissante, d'un bleu transparent brodé de petites fleurs nacrées.
Le ventre est rond , doux, l'anse est légère dans l'élégance de sa courbe, le bec offre un galbe parfait.
J'ai dû me résigner à coller le couvercle, il y a 15 ans environ , suite à quelques mauvaises chutes : ces années -là où les enfants se sentaient de taille à décorer eux-mêmes l'arbre des neiges avec la fierté et  l'enthousiasme qui annoncent souvent les tornades.
Ces années là ont vu éclater en mille paillettes d'azur, l'adorable petite cafetière , le pot à lait , le sucrier et toutes les petites tasses.
Ce service désuet , mon père l'avait acheté à prix d'or pour mon premier Noël .Je me souviens encore des rituels de découverte de ces si jolis petits objets , quand ils sortaient doucement de leur cocon  de soie dans des froissements furtifs . J'entend encore le tintement des cuillères, comme des clochettes de verre et la voix du patriarche figeant dans l'air la petite main qui va toucher l'interdit:
" On regarde Muffy, on regarde seulement.
L'année prochaine tu pourras m'aider à déballer les boules, et la suivante, sans doute pourras -tu m'aider à en accrocher l'une où l'autre dans l'arbre".
C'était sa façon de différer les problèmes, de se donner l'impression de gérer les évènements, le temps..et moi.
Je me rend compte qu'il utilisait cette technique de leurrre dans de nombreuses circonstances, ne m'opposant jamais un refus total, mais ne satisfaisant jamais non plus mes désirs.
De la même manière il se protégeait de répondre à mes questions .
Petite fille, quand je grimpais sur ses genoux, les grands yeux verts pétillaient de tendresse mais aussi de malice. J'y venais alors pour les grandes questions existentielles, les bébés , la petite graine , le comment, le pourquoi et tout et tout.
Et il disait : " je crois que tu en sais assez pour cette année, ma grande fille.Je te raconterai la suite l'année prochaine, c'est promis".
Je pense que son truc n'a pas si mal fonctionné finalement . Au début, j'attendais la leçon de vie suivante, comme un bon petit soldat. J'avais confiance, il me dirait la vérité,où du moins la dose de vérité qui lui permettrait de post-poser le reste à un plus tard rassurant.
Mais ensuite, c'est la vie elle-même qui s'est chargée des leçons, comme une marée qui monte à la vitesse d'un cheval au galop .
C'est ainsi qu'abandonnant alors le jeu des questions, nous nous sommes mis , mon père et moi,à nous parler .
 Complices de nos propres délires,pendant toutes ces années d'errance , quand l'adolescence est une écharde à chaque doigt , nous avons refait l'univers, les étoiles,  l'infini et  la condition humaine.
Nous avons tenté d'apprivoiser les forces qui transcendent , découvert la beauté au coeur de la musique, de la poésie,de la nature en marche.
 
Et puis un jour, sans rien dire,tout s'est arrêté et il a rejoint le grand ciel de l'éternité.
 
Voilà, j'ai rangé mes trésors.
La magie est finie.
Les épines du sapin crépitent dans les flammes  et montent vers le firmament comme autant de lucioles, avec de petits bruits secs ... des étincelles de tendresse qui éclatent mes souvenirs. 
 

04:00 Écrit par Muffy | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

tout ne s'arrête jamais et la magie des petites étincelles prolonge nos éphèmères passages!
que tu écris bien, parce qu'avec l'encre du coeur! kiss

Écrit par : mik | 10/01/2006

c'est drôle j'avais écrit un post à ce sujet quand j'ai installé le sapin avec martin... et heir soir en l'enlevant, boule après boule, comme des larmes qui coulent, j' ai moi aussi rangé mes trésors au grenier... c'est un bouquet de souvenirs que ces fêtes de fin d'années et elles sont maintenant derrière nous mais les souvenirs restent, parce notre coeur est bien assez grand pour tous les garder bien au chaud... je suis moi aussi une grande nostalgique! je t'embrasse douce Muffy à très vite! bisdoux!

Écrit par : nanou | 10/01/2006

Te voilà enfin de retour ma très chère muffy! Avec tjr cette si belle façon d'écrire!
Bien à toi.

Écrit par : nauscaa | 11/01/2006

Mam...
Chuis désolé d'avoir cassé des trésors
Chuis désolé d'avoir cassé des trésors
Chuis désolé d'avoir cassé des trésors
Chuis désolé d'avoir cassé des trésors
Chuis désolé d'avoir cassé des trésors
Chuis désolé d'avoir cassé des trésors
Chuis désolé d'avoir cassé des trésors
Chuis désolé d'avoir cassé des trésors

Chuis désooooléééééééééééé....

Écrit par : Jorael | 12/01/2006

Le trésor c'est toi mon grand!
Le reste, c'est du souvenir...et il est incassable.
Love

Écrit par : muffy | 12/01/2006

Les commentaires sont fermés.