22/01/2006

Méta-physique trip

 

 

Il m'arrive de me sentir perdue dans le grand univers...non pas intellectuellement, de façon raisonnée, en mesurant placidement mon infinie petitesse, non !

 

Mais perdue, dépassée, anihilée,oubliée quelque part dans un recoin obscur du Grand Tout en marche inexorablement vers d'effrayants mystères .

 

C'est une sensation très physique ,oppressante, angoissante, vertigineuse, comme un voyage brutal hors normes, un délirium -fiction sans alcool , sans autre addiction que celle de mon propre regard :

 

 Un regard projeté à travers toutes les fibres soudain optiques de mon corps, tels des rais de lumière éclatés dans des dimensions  à la fois intimes et inconnues.

 

Ce n'est pas du tout irréel, c'est au contraire  trop concret, palpable au point de pouvoir presque le toucher.

Mais le toucher implique la Connaissance.

Et la Connaissance est au coeur du Sacré.....

 

Je suis une petite boule de vie déjà doucement en fin de course, qui voudrait s'abreuver des  rayons d'or de ce regard intérieur.

Et toute seule, dans mon recoin obsur du Grand Tout en marche, j'aimerais m'élever vers la Connaissance qui éclaire , et étanche la soif .

Mais elle se dérobe sans cesse, parcequ'elle est par essence ,ma propre part de désir, donc de souffrance.

 

Mon corps souffre ainsi de son humanitude, celle qui définit les contours de ma petite boule de vie dans l'espace et le temps, celle aussi qui peut enrichir ma part de désir de quelques poussières scintillantes à rajouter au ciel infini  ...

14:43 Écrit par Muffy | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

superbe ton texte qui me fait rejoindre notre humanitude à la fois creuse et remplie de notre éphèmère passage si insignifiant et pourtant si passionnant sur une terre où chaque être se veut unique et l'est.
La connaissance ou la reconnaissance de notre poussière de peut enlever le scintillement de nos désirs, de nos souffrances. Autant alors briller des plaisirs que nous offrent le présent et les consommer sans modération! kiss

Écrit par : mik | 24/01/2006

on ne fait que passer... la vie est infiniment courte, mais tellement belle... parfois... alors oui, il faut vivre et vivre, commencer, recommencer, partir et revenir... la vie est infiniment belle, oui, tu es un des éléments qui la rendent surprenante, douce et incomparable! on vit on aime, on souffre, mais on guerrit... toujours, il faut juste y croire... je t'embrasse ma douce , je reviendrai sans doute... prends soin de toi.

Écrit par : nanou | 25/01/2006

J' ai rencontré l'Afrique... Sénégal mon amour... je suis rentrée et je suis encore sous le choc, je te souhaite autant de bonheur là-bas que j'ai pu en trouver... je te raconterai tout très bientôt le temps de retrouver mon souffle...

Écrit par : nanou | 12/02/2006

Les commentaires sont fermés.