25/02/2006

Les petits de Bibi

 

 

 Comment ne pas 'attacher à un chaton surtout s'il a une tête de Méphisto, feu et noir, comme un masque sorti d'une comédia del arte, surtout  s'il vous regarde avec l'oeil inquiet, le ventre maigre, le poil triste ?

C'est tout l'amour du monde et toute sa détresse qui vous saute dans les bras, qui se glisse et coule entre vos pas presqu'anonymes, qui se love contre vous les yeux clos, pétrissant de ronrons vos derniers remparts raisonnables.

Et pourtant, Bibi, délaissée par des maîtres vite lassés de jouets vivants, a grandi souvent toute seule, glânant ici et là des lambeaux de tendresse,un abri , un repas,chez nous et ailleurs.

Puis un jour , elle a mis au monde 3 petits.

Ensuite, elle a disparu....

Parfois je me dis qu'une âme compatissante l'a emportée et qu'elle vit à présent choyée sur les genoux d'une douce grand-mère où sur le sofa moelleux d'une famille aimante...

 

Restent les trois petites boules de chat , encore plus belles que leur maman , qui prennent à leur tour, au fil des mois , les mêmes chemins de pluie , les mêmes désespérances,victimes elles aussi de la même lassitude des mêmes maîtres indifférents.

Autour du cou, les chatons portent, comme Bibi, un collier rouge sur lequel  on peut lire en lettres d'or:  " I belong to..."

 

01:56 Écrit par Muffy | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14/02/2006

CHUUUUT !

 

 

Je passe, je suis un instant visiteur dans ma propre histoire....

 

Je me répète souvent en me lisant et en lisant les autres que la page blanche est comme le silence...et à ce propos il me souvient des mots d'un sage qui contiennent à peu près ceci :

 

" Ne parle que si tu crois que ce que tu as à dire est plus important que le silence"!!!

 

Décidément non, je n'écrirai rien aujourd'hui non plus!

00:38 Écrit par Muffy | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |