18/08/2006

Saut dans l'Attente

Passager de ma vie, je me retrouve à la croisée, assise au milieu des horizons du possible , de l'incertain, de l'improbable.

Je contemple mes provisoires passés, mes hypothétiques futurs simples.

En vérité, je ne vois rien.

Il n'y a rien à refaire qui ne l'a déjà été dans ses tourbillons de faux pas et d'audace.

Il n'y a rien qui puisse être dénoué sans risque.

Je voudrais entrer dans la sérénité du "non-agir "sans entrer en même temps dans le néant du "non-être".

Je suis assise ici dans l'Attente, comme on s'assied dans l'herbe.

Je peux caresser des mains ce tapis moussu, embrasser du regard ces ondoiements sous la brise , je peux respirer l'odeur d'humus et de sous-bois.....mais je suis comme un arbre qui a cessé de croître :

Le ciel se dérobe à son unique raison d'être , il rentre en soi, plongeant vers ses racines pour comprendre, pour s'apprivoiser, pour se rassurer.

S'il trouve d'où il vient , il comprendra qui il n'est pas , et sans doute où il n'ira jamais...mais ce voyage vertical est le seul voyage véritable.

 

13:15 Écrit par Muffy | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Je pense à toi... et à cet extrait du Petit Prince que je viens de poster chez moi... troublant la ressemblance... enfin je touve... à chacun son "attendre", à chacun son voyage. plein de tendresse!

Écrit par : nanou | 24/08/2006

Le doute fait partie de tous les choix, l'attente est exempte d'action et est parfois nécessaire pour y voir mieux, la marche arrière n'est pas signe d'échec, seulement résultat de la connaissance nouvellement acquise.
Les grands changements que la vie provoque engendrent tellement de mises en question... seul le recul permet d'en trouver les réponses.
Biz à toi...

Écrit par : Marirose | 26/08/2006

un peu de moi... R¿surgence¿

Monte la mar¿e,
Des ¿motions ¿tal¿es,
Sur la voie lact¿e,
Comme un voile sacr¿,
Et mes pieds plong¿s,
Dans la mer ¿chauff¿e,
Restent emprisonn¿s,
Dans la terre aim¿e.
Alors surgit une ¿motion du pass¿,
Comme un volcan r¿veill¿,
Qui s¿¿l¿ve, telle la brume d¿¿t¿,
D¿une si grande intensit¿,
Que l¿explosion lib¿r¿e,
D¿cha¿ne les passions refoul¿es,
Dans les c¿urs troubl¿s.
Et la lave des d¿sirs a coul¿,
Sur les corps ¿tonn¿s.
Ils se sont p¿trifi¿s,
Comme la roche fusionn¿e,
Et peu ¿ peu, la paix ¿ l¿arriv¿e,
S¿est timidement install¿e,
Sur leurs yeux ¿merveill¿s,
D¿avoir pu partager,
Une ¿motion oubli¿e,
Dans une lointaine contr¿e,
D¿o¿ leur ¿me est n¿e¿
(j'esp¿re que le po¿me te plaira, c'est une peu comment je fonctionne...) ¿ bient¿t...

Écrit par : marisol | 08/09/2006

</b> <Text></p> <p class="posted"> Écrit par : <Name> | 29/09/2006 </p> </div> <p>Les commentaires sont fermés.</p> </div> </div> </div> </div> </div> <div style="clear: both;"> </div> </div> </div> </div> <div id="extraDiv1"><span></span></div><div id="extraDiv2"><span></span></div><div id="extraDiv3"><span></span></div> <div id="extraDiv4"><span></span></div><div id="extraDiv5"><span></span></div><div id="extraDiv6"><span></span></div> <script type="text/javascript" src="http://static.skynetblogs.be/backend/javascript/validation-min.js"></script><script type="text/javascript"> // <![CDATA[ function popupCenter(url,width,height,xtr) { var top=(screen.height-height)/2; var left=(screen.width-width)/2; window.open(url,"",xtr+",top="+top+",left="+left+",width="+width+",height="+height); }; // ]]> </script></body> </html>