01/10/2006

 "il" est mort

Je devrais être en joie, je devrais éprouver un soulagement dévastateur.

Mais, rien !!! Je n'éprouve rien qu'un grand silence interdit.

J'ai haï cet homme du plus profond de moi, d'une haine qui se nourrit seule au fil des années, qui s'auto-entretient, d'une haine qui couve sous la braise du temps et qui devient compagne, complice... ordinaire.

L'homme est mort ! Il est mort vieux.

Il est mort !!! il a même réussi ça.

Moi qui ai toujours cru les démons immortels , je grandis un peu plus d'un frisson d'éternité ...

Je me sens bien seule avec ce gros sac vide désormais.

Mourir n'offre décidément ni le pardon, ni l'oubli.

"Il "n'est plus, mais la blessure reste, à jamais ouverte sur le néant.

Tout ce mal adressé n'a aujourd'hui plus de destinataire.

Je me rend compte brutalement, avec une acuité aiguë ,que ce mal, c'est en moi qu'il se trouve et nulle part ailleurs! Ce mal qu'on m'a fait est devenu une intime particule d'ADN

La haine m'a permis de construire des forteresses  dont il me reste à desceller pierre par pierre l'inutile édifice....

 

Sur le quai d'une gare, une lourde valise au bout de chaque bras, j'attend, tranquille ,le train de nulle part  qui les emportera.

00:26 Écrit par Muffy dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Alors commence une vie... Sans parler du même mort:
"Sa" mort m'a libérée du silence, "sa" mort m'a ouverte à la guérison ou seulement au non-mal-être, "sa" mort m'a offert la confiance qui me manquait en moi, et m'a permis de vivre...
J'espère que tu en tireras le meilleur parti, dont un baume de douceur pour toi.
Affectueusement,

Écrit par : Marirose | 02/10/2006

... la mort n'enlève rien non... ni l'amour, ni la tendresse, ni le doute, ni la haine... la mort n'est pas "arret", elle est "attente"... ça je le sais maintenant, pour d'autres raison, bien sûr... les questions, quelles qu'elles soient, restent là, sans espoir de réponse! Je crois que c'est ça le plus insupportable en soi dans la mort! Continue ta route, range ça dans un coin pour le plus longtemps possible! Je te le souhaite! je t'embrasse!

Écrit par : nanou | 03/10/2006

On dit que... Lorsqu'on n'a plus personne à haïr, vient enfin le temps d'aimer.
Enfin quand je dis "on dit", c'est plutôt moi, mais bon...
Je t'embrasse.

Écrit par : le Râleur.na | 04/10/2006

Les commentaires sont fermés.