09/12/2006

l'a-mort maternel

 

 

l'amour maternel, c'est comme les fleurs coupées,c'est sans racine!

 

Quand on les cueille il faut les arroser de temps en temps, tendrement,et surtout ne pas les oublier sur un meuble avec les vieux magazines et les restes du brunch d'il y a trois jours.

 

Non, parceque les fleurs coupées voient leur sève s'écouler comme une fuite de substance invisible au fil du vase ...comme les femmes dont elles sont issues, elles sont inexorablement perméables et incontinentes ....

 

elles se diluent dans une aquarelle de couleurs de plus en plus axangues, puis elles meurent tout simplement.dans la transparence qui sied si bien à l'inutile.

 

L'amour maternel, c'est l'eau fade qu'il faut vider, l'eau morte, à la teinte "lie de vin," des foetus morts in utéro.

 

L'amour maternel, c'est un absurde petit désespoir qui me rapproche de cette envie de me diluer à mon tour dans ce vase, où coule à la fois ma source et l'unique cloaque qui lui correspond.

 

Le chemin est bref et facile, il se nourrit de si peu d'indifférence qu'il peut ne jamais apparaître au regard...aucun amour ne peut survivre seul, mais il peut s'évanouir en brume et disparaître.

 

 Il peut aussi dans ses constats d'impuissance , se dire que d'autres peut-être ont pu grandir dans un humus plus riche, là où cet amour là fut donné et transmis , puis redonné à son tour à chaque génération, pour qu'il cimente et fortifie les liens...

 

D'autres, qui peut-être en ont eu cette envie et cette parcelle de don de soi, qu'on appelle l'esprit de famille

01:47 Écrit par Muffy dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

L'amour maternel est immortel. Jamais il ne se dilue. Il naît ou ne naît pas, mais une fois né, il ne meurt jamais. Il n'est pas spontané, il n'a pas de lien de sang. Il est ou n'est pas. Il est le seul amour inconditionnel des femmes. Même si parfois l'enfant se détache, l'amour de la mère reste. Et elle aime dans le vide, elle aime sans retour, elle aime l'absolu, la chimère. Mais elle garde son amour maternel.
Je pense souvent aux mères d'assassins, de pédophiles, d'horribles individus. J'ignore comment je réagirais, j'ignore si je pourrais renier mon enfant, aussi immonde soit-il.
Toi qui a eu pour métier l'enfantement, je voudrais connaître ton opinion sur un tel dilemme: enfanter d'un monstre...
Ce n'est pas ton cas, ce n'est pas le tien, heureusement !
On peut aimer de près, on peut aimer de loin...
Bises

Écrit par : Marirose | 16/12/2006

Marirose, je te comprend! Il n'y a pas de réponse, il n'y a que des mères.
Quand tu mets un enfant au monde, c'est le petit de ton sang et de ta chair...il n'y a pas de monstre là-dedans. Ce constat là vient plus tard, bien plus tard et ce ne sont jamais les mères qui le feront, mais la société et la loi, car c'est leur rôle!
Toi, moi, la maman, toutes les mamans,ne sommes jamais que l'athanore de tous les possibles, avec l'amour en plus...
Le reste, ne nous appartient plus.

Écrit par : muffy | 18/12/2006

l'amour d'une mère... on pourrait en dire encore et encore des choses qui ne diraient pas encore l'immensité d'un tel sentiment! Maman m'a aimée toute sa vie, malgré mes erreurs, malgré la peine que j'ai du lui faire, souvent, jamais sans le vouloir mais elle m'a aimée, oh oui elle m'a aimée! Elle a détesté ceux qui me faisaient mal, aimé ceux qui qui remplissaient mon coeur d'amour et d'affection, elle a guérit mes plus gros chagrins, elle a pansé mes plus douloureuses blessures, elle à chéri mes dessins d'enfant maladroit, mes petits bricolages tordus, mes petits mots glissés sous l'oreiller. Elle a signé mes bons, mes mauvais bulletins avec le même regard concerné, elle a emballé des milliers de cadeaux avec le même sourire, la même impatience, Oh oui, Elle m'a aimé, au-delà d'elle-même, au-delà des autres, en me montrant le chemin, celui que je prends à mon tour, celui de l'inconditionnel, celui du don de soi, celui que je prends avec mon petit bonhomme, du mieux que je peux ... plein de tendresse pour toi douce Muffy...

Écrit par : nanou | 20/12/2006

kikou passé simplement pour te souhaiter un temps de Nôël tout rempli des lumières que tu choissiras! kiss

Écrit par : mik | 24/12/2006

bonne et douce année gentille Muffy! que tout devienne encore possible, que tout devienne à portée de main, à portée du coeur... plein de bisous

Écrit par : nanou | 29/12/2006

Les commentaires sont fermés.