29/06/2007

Merci Noémi

Ce soir, j'ai vécu des chose difficiles, auxquelles je ne m'attendais pas!

Mais c'est ainsi

J'ai donné le meilleur de moi-même , j'ai travaillé, oeuvré, je me suis livrée, j'ai apporté ce que j'avais de plus beau, de plus chaud, de plus noble en moi , pour en faire profiter les autres;
Beaucoup m'ont appréciée, mais certains...pas du tout!
Parmi eux, une seule personne a suffi pour tout démolir, briser, m'effacer du paysage, en quelques mots prononcés en public, quelques mots pour semer le doute, quelques mots pour m'humilier...parce que je dérange ? ...Si c’est vrai, ce sera ma seule consolation.
L'ennui, c'est que ces mots là, ils me vont au coeur comme une épée qui transperce, qui transperce le généreux et le sensible de ce que je suis et n'en laisse qu'une charpie vide de tout, un bout de chair qui pend au bout de rien, de plus de sens!

Je pense que j'ai réagi avec calme et sérénité dans un premier temps...celui où la balle touche l'impact: Je suis restée sourire figé, humour de circonstance, incompréhension, béance...!

Ensuite, vient le temps plus calme, ou la décharge d'adrénaline s'estompe, ou l'" avoir l'air socialement correct" devient nausée...

A cet instant, je range mes petites affaires ,je fais un gros bisous à chacun ,le gros dos aux autres et, je m'en retourne dans ma dimension, décidément mal adaptée aux contingences ou au look du prochain "automne-hiver" d’une certaine mode du paraître verbal.

Décidément, on ne peut pas plaire à tout le monde !

Mais, même si je le sais depuis longtemps, la douleur de la blessure qui saigne à nouveau  ouvre davantage l’éveil de ma conscience sur ma condition humaine….sans cesse en recherche des valeurs qui la transcende, sans cesse confrontée aux valeurs qui la réduisent.

 

Et c'est parce qu'à travers ce que je viens de vivre par tes paroles, j'apprend aussi à grandir, que te dis merci , Noémi ...

 

15:41 Écrit par Muffy dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Ben oui... C'est toujours comme ça qu'on réagit, on ne retient que la parole blessante perdue au milieu des encouragements et des manifestations de satisfaction.
Oui, ça aide aussi à grandir, on ne peut pas plaire à tout le monde, et certains ont un plaisir sadique à casser, détruire, et ne jamais solliciter le pardon...
Bises consolatrices, baume sur le coeur...

Écrit par : Marirose | 09/07/2007

... je me suis faite rare ces temps-ci, ma vie est trop compliquée pour y trouver les mots pour le dire, mais je pense à toi sans trop comprendre, sans connaitre ce qui s'est passé, mais toi tu fais partie de ces gens qui savent que même si.. on pense très fort quand même... je t'embrasse très fort ma douce Muffy et espère que tu vas .. pour le mieux, malgré tout... et plus encore..

Écrit par : nanou | 23/07/2007

kikou trop rare, je te lis seulement avec une complicité qui ne connait pourtant point ce qui s'est passé vraiment.
Je n'ai que 2 clés qui m'ouvrent le bien dans ma peau, celle de la tolérance et du pardon, mais il est bien difficile parfois de ne point les perdre! gros bisous.

Écrit par : mik | 27/07/2007

Les commentaires sont fermés.